STDEcobiz280

 
 

 

francis


Francis FIESINGER

Animateur
du Club Ecobiz Tourisme
Montagne - Club Euro Alpin

 


[email protected] 


T. 04 76 28 29 55

Vers une liaison câblée Bourg d'Oisans-Huez ?

Un collectif liaison verte de Bourg d’Oisans ( et membre du Chainon manquant) et la mairie ont fait installer une cabine à l'entrée nord de la commune pour rappeler les enjeux de mobilité durable en Oisans.

Considérés comme du transport public, les ascenseurs valléens font partie des options envisagées dans plusieurs territoires de montagne pour faciliter, sécuriser et décarboner l’accès urbanisations d’altitudes. Leurs promoteurs voient aussi dans ces appareils multiservices, un levier pour une meilleure attractivité multi saisons. Envisagé il y a plus de 30 ans, lors de l’aménagement touristique de la vallée de l’Eau d’Olle en Oisans, puis relancé en 2012, le tout premier ascenseur valléen de nouvelle génération est entré en service à l’hiver 2020/21 en Isère : l'Eau d'Olle Express.

Cette installation relie Allemont et Oz-en-Oisans, désormais porte d'entrée la plus rapide depuis la vallée vers le domaine de l’Alpe d’Huez.

Les autres projets en cours dont celui entre Bourg-d’Oisans et le village d'Huez font partie des grands chantiers prioritaires du mandat actuel de la Communauté de communes de l’Oisans.

Il nous a semblé utile de mettre en perspective le projet BO-Huez qui s’inscrit dans une longue suite de projets de liaison  la vallée-stations d'altitude.

L'association Le Chaînon Manquant : Le Transport par Câble s’est intéressée de près à ce projet dont le tracé est en cours de finalisation et il nous est apparu intéressant d’en présenter les enjeux.

Pour en apprécier la faisabilité d’un ascenseur valléen voici les pré requis proposés par l’association le Chaînon manquant : le transport par câble.

Ces critères portent essentiellement sur les points suivants à prendre en compte dans tout projet :

- remplir les mêmes services qu’une voie routière et desservir en priorité des zones d’habitation,

- avoir une véritable intermodalité avec les parkings gare départ/arrivé , limiter les ruptures de charge

- valoriser les activités touristiques existantes et ne pas créer de nouvelles pistes de ski alpin,

- générer une exploitation économiquement viable.

Tout en faisant en sorte :

- d’éviter un afflux massif de skieurs à la journée sur les pistes du domaine,

- d’arrêter les investissements immobiliers réalisés au détriment de la nature et de l’environnement,

qui ne sont pas les objectifs d’un ascenseur valléen.

Liaison BO-Huez: le projet d’ascenseur valléen prend son envol

Cette liaison, on en parle depuis des décennies. Mais depuis le lancement du plan mobilité OISANS par le Président Guy Verney, le dossier a connu une avancée significative. En l'état actuel, les études de ce projet d’ascenseur valléen structurant devraient être finalisées fin 2022,

Elles visent à permettre de rejoindre les 2 tronçons de la télécabine Alpe Express, établissant ainsi un maillage particulièrement innovant. 

Il aura fallu 30 ans pour qu’il sorte des tiroirs. Mais cette fois la communauté de l’Oisans a lancé ce projet d’envergure, qui se veut emblématique de « l'Oisans de demain ».

Voilà à quoi pourrait ressembler la liaison BO-Huez à l’horizon 2025

les premiers usagers et skieurs pourront l'emprunter dès 2025

Le tracé de l’ascenseur valléen rejoindra le village d’Huez puis par 2 tronçons la station et les pistes 

mettant l’Alpe d’Huez à seulement 20 minutes de la vallée et 4 heures de Paris

Arrivés par une route améliorée depuis le contournement de Grenoble les usagers n’auront qu’à prendre place dans une des cabines avant de se retrouver, 20 minutes plus tard, au cœur de la station. Alors qu’il fallait plus de 30 minutes pour gagner l’Alpe depuis Bourg d’Oisans par route non enneigée.

L’Alpe d'Huez ne sera plus ainsi qu’à 4 heures de Paris ! Ouvert hiver/été, l'appareil devrait en outre permettre d’accélérer le développement du tourisme multi saisons.

Chiffré à une trentaine de millions d’euros ( hors équipements spécifiques), l’investissement peut paraître important, mais il conjugue transport public doublé d’une vocation touristique car l’ouvrage est aussi censé bénéficier aux locaux. En établissant un « trait d’union » entre la station et la vallée, l'appareil devrait permettre aux habitants de profiter plus facilement de pistes, notamment aux groupes de scolaires. Le gain de temps, et de confort s’annonce aussi important pour les saisonniers et personnels qui logent dans la vallée.

50 000 voitures en moins sur la route

L’ascenseur valléen  c’est aussi la promesse de diviser par 30 les émissions de gaz à effet de serre dans un secteur connu pour ses épisodes de pollution à répétition. Avec une capacité à terme de transport de plusieurs centaines de milliers de personnes par an, l’ascenseur valléen devrait permettre d’enlever au moins 50 000 voitures, et surtout plusieurs centaines de camions et de bus de la portion de route qui va de Bourg d’Oisans jusqu’à la station- les fameux lacets-. 

Aux opposants au projet qui craignent de voir la fréquentation augmenter, on peut répondre que:

" ça ne va pas faire monter plus de monde, ça veut seulement dire mieux monter (et descendre), en sécurité, sans pollution et sans temps perdu". 

La liaison BO-Huez pourrait ensuite ouvrir la voie à d’autres projets : les communes de Vaujany, du Freney et des 2 Alpes songent elles aussi à développer ce mode de transport vertueux sur leur territoire.

Informations

Rédacteur :

Animation Tourisme & Montagne

Publié le

Ressources complémentaires