JeromeCapiosaid100


CCI AIN - Centrale EDF du Bugey

Jérôme Caposiena

[email protected]
04 74 32 13 00 - 06 42 11 07 43

________________________________

SibylleGermond100


CCI ARDECHE - Centrale EDF de Cruas-Meysse
Sibylle Germon Reynaud

[email protected]
06 73 91 85 65
_________________________________

SandrineAlessiid


CCI DROME - Centrale EDF de Tricastin
Sandrine Alessi

[email protected]

04 75 00 44 79 
06 74 08 13 02

 

________________________________


cbayle100


CCI NORD ISERE - Centrale EDF de Saint- Alban / Saint-Maurice
Christian Bayle 

[email protected]

04 74 95 24 25 - 06 16 80 48 24

   
    LinkedinCarre   VisuelTwitter    

Centrale de St Alban - St Maurice : Entretien des réseaux gravitaires

Des solutions innovantes pour l’entretien des réseaux gravitaires du site

Afin de préserver en parfait état les réseaux gravitaires du site, des contrôles visuels et un entretien réguliers sont effectués. Ces réseaux assurent principalement la collecte des eaux pluviales, les eaux usées et les effluents hydrocarbures en cas de déversement accidentel. L’évacuation des fluides collectés dans ces réseaux s’effectue par gravité, sans pompage entrainant une mise en pression du circuit. A la centrale, c’est l’entreprise SADE qui est titulaire du contrat d’entretien de ces réseaux gravitaires. Elle était présente sur le site la semaine dernière.
L’entreprise, sous le pilotage du service Equipe Commune, dispose de 5 ans pour analyser les 22 km de réseaux gravitaires du site soit environ 20% par an). L’entreprise procède tout d’abord à un nettoyage des réseaux puis des Inspections Télévisuelles (ITV) sont ensuite réalisées pour inspecter l’état des conduites, relever les défauts et contrôler les réparations effectuées. Chaque défaut est caractérisé suivant son degré de « gravité » et peut être de différente nature : défauts d’emboitement, fissures, cassures, des racines d’arbres ayant poussé dans la tuyauterie, des fers apparents…   
Suivant le résultat des ITV, plusieurs scénarios de réparation peuvent être envisagés :  
- Soit le principe « blue light ». Cette méthode consiste à insérer une gaine en matériaux composites imprégnés d’une résine qui polymérise aux UV. Cette gaine est ensuite envoyée dans le réseau par gonflage pour être ensuite plaquée contre les parois. Une tête de LED bleuecircule ensuite dans la gaine pour permettre la polymérisation. ​​​​​​​
​​​​​​​- ​​​​​​​Le second principe de réparations utilise les quick lock pour des réparations ponctuelles. Ce sont des manchons à crémaillère (inox recouvert de caoutchouc). Ils sont insérés sur une baudruche à roulettes puis poussés dans la canalisation au moyen d’un robot. La baudruche gonflée, plaque ensuite le manchon qui reste définitivement à l’intérieur afin d’assurer l’étanchéité.
La maintenance régulière des réseaux gravitaires doit permettre de garantir les rejets par les conduites prévues à cet effet, afin de d’éviter tout déversement accidentel dans l’environnement.

Informations

Rédacteur :

Directeur Appui aux Entreprises

Publié le


Thèmes :

bandeau-web-ecobiz-1180x170px2New