You are here:  Navigation > Public space > Notre offre > News
 

Agora des chefs : gourmands et locavores !

C’est l’histoire de cinq amis restaurateurs de Vienne et des environs réunis sous la bannière de l’Agora des chefs. Le 14 septembre dernier, ils ont proposé un déjeuner exceptionnel sur la passerelle de la ville, avec de délicieuses recettes et la mise en valeur des producteurs locaux.

Cet événement a rassemblé 450 convives. Sur les 170 mètres de la passerelle - trait d’union symbolique entre le Rhône et l’Isère - s’étaient installés 6 pôles : chacun des 5 chefs de l’Agora avaient concocté 2 recettes identitaire du territoire (grillades des mariniers, lotte de rivière, sandre, anguille,…). Un 6ème pôle rassemblait les producteurs locaux : fromagers, pâtissiers et de nombreux artisans. Etaient aussi de la fête les vignerons locaux, Condrieu, Côte Rotie, Saint Joseph, Vitis-Vienna… sans oublier les jus de fruits locaux et notamment la savoureuse poire. Le prix du déjeuner était lui aussi un clin d’œil aux 2 départements : 38,69 euros !

"Lors de ce rendez-vous gourmand et convivial, nous tenions à valoriser les savoir-faire du territoire et les productions locales, qu’elles soient agricoles, artisanales ou de transformation", souligne Philippe Deval, l’un des 5 chefs. L’idée était de mettre en lumière leurs diversités, leurs qualités et leurs complémentarités aux yeux du grand public.

Du champ à la fourchette

Chef et propriétaire du restaurant Muse à Vienne, Philippe Deval a rejoint l’Agora des chefs en avril dernier à la faveur du départ de Julien Torrand, l’un des créateurs de ce cercle. Sur la passerelle, il a proposé un sabodet viennois avec confiture d’oignons à la Syrah et une marmite dauphinoise. "Je suis très fier de rejoindre l’Agora, dans laquelle nous cultivons des valeurs qui ont du sens, un fort sens d’appartenance à notre territoire et l’attention portée aux acteurs locaux. Terroir, respect, générosité, transmission, valeurs humaines, l'amour du métier, tout simplement !" Le grand repas de la Passerelle en était assurément un ! Très médiatisé (jusqu’au 13 heures de TF1 !), l’événement a une portée qui dépasse la journée du grand déjeuner. "Nous avons la chance de disposer du grand marché de Vienne, où sont valorisés les produits du terroir, note le cuisinier. Les gens apprécient de plus en plus les mets de qualité et de saison, je le constate dans mon restaurant". Fidèle à ses convictions, il s’approvisionne auprès de producteurs locaux pour cuisiner des recettes où les classiques sont revisités avec un seul mot d’ordre : la saveur.

Information

Editor :


Author of the publication :


Title of the publication :


Date of the publication :


Published


Publication :


Business :


Themes :