You are here:  Navigation > Public space > Notre offre > News
 

Grenoble décroche le label "French Tech"

Grenoble est l'une des 9 métropoles avec Aix-Marseille, Bordeaux, Lille, Lyon, Nantes, Montpellier, Rennes et Toulouse, a avoir obtenu le label "French Tech". Une quinzaine de candidatures avaient été déposées.

La métropole grenobloise labellisée French Tech !

La capitale des Alpes figure dans la liste des premières villes à recevoir le label French Tech, a annoncé mercredi 12 novembre la secrétaire d'État au Numérique Axelle Lemaire. Une annonce qui réjouit le collectif local, regroupé sous la bannière Digital Grenoble. Le projet French Tech grenoblois est porté par Grenoble-Alpes Métropole, en partenariat avec la communauté de communes du Grésivaudan et en association avec la Chambre de Commerce et d'Industrie de Grenoble.

« C'est une nouvelle extrêmement réconfortante pour l'économie de notre agglomération » a réagi le président de Grenoble-Alpes Métropole Christophe Ferrari. « Nous le savons, la filière numérique constitue l'une des réponses à la question des futurs gisements d'emplois pour notre pays. La métropole grenobloise dispose de tous les talents pour en faire l'un de ses atouts-maîtres. L'engouement qui s'est manifesté autour de la candidature grenobloise témoigne de la forte ambition d'innover des acteurs de l'écosystème numérique local et de l'envie de réussir collectivement. »

Piloté par le fondateur du centre de recherche de l'Inria Jean-Pierre Verjus pour le compte de Grenoble-Alpes Métropole, le projet Digital Grenoble a rapidement su fédérer l'ensemble de l'écosystème numérique de la capitale des Alpes : start-ups, accélérateurs, investisseurs, clusters, espaces de co-working, PME, grands groupes internationaux, collectivités et établissements de l'enseignement supérieur et de la recherche.

La métropole grenobloise est d'ores et déjà particulièrement bien engagée pour prendre toute sa place dans plusieurs champs de développement promis à un grand avenir :
-La capacité à développer des objets connectés (à puces et à logiciels)
-La capacité qu'ont les fournisseurs à connaître les besoins de leurs clients par l'intermédiaire de l'informatique (ex : Spartoo)
-Le secteur de l'énergie numérique
-Le secteur de la santé numérique.

Digital Grenoble se dote de plus d'un objectif ambitieux pour les 10 ans à venir : voir naître sur le territoire métropolitain un nouveau Tech Champion qui emploiera plus de 1000 personnes, ainsi qu'une dizaine d'entreprises de plusieurs centaines d'emplois.

Dès les prochaines semaines, Digital Grenoble va trouver ses premières concrétisations :
.Fin 2014 : création de l'association Digital Grenoble, préfigurative de la structure privée qui sera mise en place en juin 2015.
.Janvier 2015 : Installation dans le Bâtiment-Totem (bâtiment Pasteur « Orange », Grenoble Chavant) de l'équipe d'animation « Digital Grenoble » sur 650 m2. Le bâtiment sera doté d'un espace ouvert au grand public, adossé à un espace de coworking et des espaces de showroom pour l'écosystème.
.Courant 2015 : accompagnement des accélérateurs dans leur démarche de labellisation

Source : extrait communiqué de Presse Digital Grenoble 14/11/2014 (voir en PJ)

 

Information

Additional Resources