You are here:  Navigation > Public space > Notre offre > News
 

Fluoptics, retenue dans le 18e appel à projets FUI, va accélérer le développement de son traceur propriétaire AngiostampTM

Le spécialiste grenoblois de l’imagerie de fluorescence pour l’aide à la chirurgie vient d’être retenu, dans le cadre du 18e appel à projets FUI (Fonds unique interministériel), afin d'accélérer le développement de son traceur propriétaire Angiostamp pour une utilisation en chirurgie du cancer (plus particulièrement pour les tumeurs du cerveau de type gliome). GliomTracker, le projet de R&D d’un montant de 2,3 M€, est mené en partenariat avec Eras Labo, entreprise de production de molécules appliquées à la santé, le centre de recherches CEA-Leti/Clinatec (Grenoble) sur la partie essais précliniques et le CHU de Grenoble pour l’essai clinique d’opérabilité.

Fluoptics va accélérer le développement de son traceur propriétaire AngiostampTM

Fluoptics, société spécialisée dans l'imagerie de fluorescence pour l'aide à la chirurgie, annonce aujourd’hui qu’elle a été retenue dans le cadre du 18e appel à projets FUI (Fonds Unique Interministériel) afin d’accélérer le développement de son traceur propriétaire AngiostampTM pour une utilisation en chirurgie du cancer, et plus particulièrement des gliomes (tumeurs agressives du cerveau).

Ce projet de R&D, baptisé GliomTracker d’un montant d'environ 2,3 M€, sera conduit en collaboration pour la partie industrielle avec la société Eras Labo, spécialisée dans la production de molécules appliquées à la santé, en partenariat avec le centre de recherches CEA-Leti/Clinatec (Grenoble) sur la partie essais précliniques et le CHU de Grenoble pour l’essai clinique d’opérabilité.

"GliomTracker entre dans les ambitions du FUI pour soutenir l’industrialisation des régions. Il est très important en effet que l’on puisse produire ces molécules en France. Ce projet va participer de la mise en place d’une nouvelle filière en Rhône-Alpes pour la production de molécules au bénéfice des patients, de manière à ce que le savoir-faire français en matière de R&D se traduise aussi par une application industrielle sur place", souligne Odile Allard, PDG de Fluoptics.

C’est une étape très importante que nous franchissons aujourd’hui ", se félicite Odile Allard. "Nous allons pouvoir travailler localement à l’industrialisation de la production de ce traceur, à l’échelle de plusieurs dizaines de grammes par lot, grâce à notre collaboration avec Eras Labo, et mettre en oeuvre ensuite un premier essai clinique chez l’homme d’ici fin 2015 pour démontrer sa pertinence dans le cadre de la chirurgie des gliomes afin de visualiser les marges de ces tumeurs".

L’AngiostampTM est un traceur moléculaire fluorescent non radioactif. Il a la particularité de se fixer sur les cellules tumorales et la néo-angiogénèse, et ainsi de les marquer avec une grande précision.
Des essais pré-cliniques ont montré que cette molécule ciblait particulièrement bien les cancers suivants : sein, ovaires, tête et cou, poumon, colorectal, mélanomes, sarcomes et gliomes.

Couplée au système d’imagerie optique dans le proche infrarouge Fluobeam©, également développé par Fluoptics, l’utilisation de ce marqueur permettra au chirurgien de visualiser en temps réel pendant l’intervention des zones tumorales aujourd’hui invisibles à l’oeil nu et de pouvoir procéder à la résection avec une très grande précision.

Source : communiqué de Presse Fluoptics 10/2014 (Voir en PJ)

Information

Editor :

Administration de Grenoble Ecobiz

Published


Themes :