Conjoncture en Rhône-Alpes : Confirmation des orientations haussières dans l’industrie


Toujours en hausse à un an d’intervalle et supérieure aux prévisions, l’activité industrielle s’est nettement accrue d’un mois sur l’autre. Cette évolution favorable, observée dans l’ensemble des secteurs, recouvre à la fois une reprise dans lesbiens intermédiaires et une stabilisation dans l’automobile. Pour la première fois depuis juin 2004, le taux d’utilisation des capacités de production a dépassé sa moyenne de longue période. Comme en février, les stocks de produits finis sont jugés un peu supérieurs à la normale. La situation des carnets de commandes, telle qu’elle est perçue par les chefs d’entreprise, s’est améliorée, constituant la meilleure estimation depuis 18 mois. La demande domestique a pris le relais de celle émanant de l’étranger (Asie, Allemagne, Espagne, pays de l’Est), qui reste toutefois tonique. Le coût des matières premières a continué de progresser, et les répercussions des hausses antérieures ont été enregistrées sur les tarifs de vente. Contrairement aux anticipations, les effectifs industriels se sont finalement stabilisés. S’agissant des investissements, peu d’évolutions ont été notées ; des dépenses seront engagées pour les mois à venir (productivité, mise en conformité, renouvellements, quelques extensions de capacité). Dans les prochains mois, l’activité devrait conserver son orientation haussière, impulsée par l’amélioration des industries des biens intermédiaires et confortée par la bonne tenue de celles des biens d’équipement. Les effets bénéfiques sur l’emploi ne sont pas encore perceptibles.Dans les services marchands, l’activité est toujours animée sous l’influence des secteurs de l’ingénierie et d’une reprise dans le transport. Cette situation favorable devrait se poursuivre.    

Banque de France de Lyon





       
]

Information

Editor :

Administration de Grenoble Ecobiz

Date of the publication :


Published


Themes :