"Conjoncture. Des industriels français démoralisés." (La Tribune, 28/04/2005)

Le niveau excessif des stocks ainsi que le net recul de l'indice des affaires sont des signes inquiétants de la baisse de l'activité industrielle française.

Selon les experts économiques, cette situation est due, en partie, au niveau élevé du cours du pétrole et au positionnement de l'euro autour de 1,30 dollars.
Ce ralentissement de la conjoncture touche plus particulièrement les secteurs de l'automobile et des biens de consommation.
Néanmoins, selon Thierry Breton, ministre de l'Economie et des Finances, la prévision de croissance pour 2005 se situe toujours entre 2% et 2,5% du PIB.

(La Tribune, 28/04/2005, p.6)

Information

Editor :

Administration de Grenoble Ecobiz

Date of the publication :


Published


Themes :