Conjoncture en Rhône-Alpes : Appréciation positive dans l’industrie


Après la reprise technique, l’activité industrielle s’est globalement stabilisée à un bon niveau en février, malgré quelques inflexions notées dans les biens intermédiaires. L’écart sur un an est toujours positif. Pour le deuxième mois consécutif, le taux d’utilisation des capacités de production s’est rapproché de sa moyenne de longue période. Les stocks de produits finis sont jugés légèrement supérieurs à la normale. La situation des carnets de commandes, telle qu’elle est perçue par les chefs d’entreprise, fait toujours l’objet, comme en janvier, d’une appréciation positive soutenue par les industries des biens d’équipement et de l’automobile. Le renforcement des flux d’ordres s’est poursuivi davantage dans sa composante étrangère, sous l’impulsion des marchés plus animés en Allemagne, Belgique et Grande-Bretagne. Le renchérissement des achats a été de même ampleur qu’en janvier, avec quelques répercussions sur les tarifs de vente. Contrairement aux prévisions, les effectifs industriels  sont finalement restés globalement stables. Pour les prochains mois, les indicateurs restent bien positionnés grâce à la bonne tenue des industries des biens d’équipement et à une orientation plus favorable de certaines entreprises des biens intermédiaires. Cette tendance satisfaisante est confirmée par les 2 400 industriels interrogés dans le cadre de notre enquête annuelle. Ces derniers anticipent un accroissement des exportations et des dépenses d’investissement, qu’un rebond du marché de l’emploi conforterait.

Banque de France de Lyon





       

Information

Editor :

Rédactrice

Date of the publication :


Published


Themes :