Le retour de la confiance

Amorcée mi-2005, l’amélioration de la conjoncture s’est réellement fait sentir en 2006 pour les entreprises. La consommation des ménages mais également les investissements et l’activité internationale ont porté la croissance française. L’enquête réalisée en septembre dernier par la CCI de Grenoble montre ainsi des indicateurs mieux orientés qu’en septembre 2005 : anticipation de progression du chiffre d’affaires pour 46 % des dirigeants interrogés, amélioration de l’activité internationale, et intention de recruter pour un chef d’entreprise interrogé sur quatre. Les perspectives à moyen terme sont toutefois plus nuancées, du fait des échéances électorales en France, du coût élevé des matières premières et des menaces de ralentissement outre-Atlantique.

Emploi - Une amélioration visible

Les perspectives du marché de l’emploi sont bien orientées en région grenobloise : un dirigeant d’entreprise sur quatre a l’intention d’embaucher. La hausse des effectifs en 2005 s’est produite dans les secteurs du BTP (+ 4,8 %) et des services (+ 2,7 %), compensant les pertes d’emploi dans l’industrie (- 2,2 %).

“Le haut niveau d’activité du bâtiment se répartit de façon homogène sur les secteurs de la maison individuelle, des bâtiments publics et des logements sociaux. Les prochains mois pourraient être plus calmes, dans l’attente des échéances électorales. Cependant, la filière manque toujours de main-d’œuvre qualifiée, même si les centres de formation sont pleins. Nous recherchons des profils rompus aux métiers du bâtiment. C’est une filière dynamique, qui véhicule des valeurs sûres, comme la promotion sociale. Lorsque les jeunes approchent le BTP, ils se rendent compte que les perspectives sont porteuses. Nous abordons une période où les besoins de renouvellement de personnel et de chefs d’entreprise sont importants en raison de nombreux départs en retraite. Il est donc nécessaire de recruter des jeunes, qui entrent dans la filière pour se former et évoluer.”



Jean-Claude Mattio, dirigeant de SDCC (Société dauphinoise de charpente et couverture)
Activité : construction bois et couverture
Effectif : 50 salariés
CA 2005 : 8 M€

(Photo F. Ardito)


Industrie - Anticipations prudentes

L’appréciation positive des carnets de commandes laisse augurer de bonnes perspectives pour la fin de l’année. Au-delà, les anticipations sont plus prudentes, du fait, notamment, du ralentissement de la croissance américaine et du coût élevé des matières premières.

“Nous avons eu un début d’année difficile, mais le carnet de commandes se remplit à nouveau, du fait qu’une grande partie de nos ventes est réalisée à l’export et que nous faisons beaucoup de développement. Dans la compétition internationale, l’industrie papetière souffre de la hausse du coût de la pâte à papier et de l’énergie, ainsi que de l'accroissement des charges locales propres à notre pays. Compte tenu de la concurrence, il n'est pas possible de répercuter l'ensemble de ces hausses sur notre prix de vente. En dépit de cette conjoncture, nous n’avons pas d’autre choix que d’être compétitifs si nous voulons que nos actionnaires étrangers (finlandais, en ce qui concerne Ahlstrom) souhaitent investir dans le renouvellement de l’équipement industriel en France plutôt que dans une autre partie du monde.”



Patrick Jeambar, président d’Ahlstrom Brignoud
Activité : production et commercialisation de produits non tissés
Effectif : 115 salariés
CA 2005 : 30 M€

(Photo P. Borasci)


Commerce - Évolutions contrastées

Le volume des ventes dans les commerces de détail de la région Rhône-Alpes a progressé de 0,3 % sur un an. La santé-beauté tire son épingle du jeu (+ 1,6 %), ainsi que les commerces alimentaires et l’équipement de la maison. En revanche, l’équipement de la personne est en recul (- 0,8 %).

 “Nous sommes installés sur les Grands Boulevards depuis treize ans et notre commerce est toujours parvenu à capter des visiteurs de passage et les habitués. Depuis quatre ans, le chiffre d’affaires est en baisse. Les travaux du tramway, qui ont duré trois ans, ont eu raison d’une partie de la clientèle. Depuis un an que les trottoirs sont refaits, que le tramway circule, nous ne voyons pas d’embellie. Cette situation n’est pas imputable à la crise économique mais à la nouvelle configuration des Grands Boulevards : moins de places de stationnement, absence de pôle d’attraction commercial et de commerces d’appel (magasins de vêtements) pour les consommateurs. Cette année, il nous faudra réagir. En comparaison, mon commerce 8  à Huit, dans le quartier Championnet, fonctionne très bien.”



Jean-Robert El Malek, gérant de Bonjour
Activité : restauration rapide, rôtisserie, traiteur
Effectif : 3 salariés
Date de création : 1993

(Photo F. Ardito)


International - Une présence stratégique

En 2005, 53 entreprises iséroises étaient présentes dans 54 pays. L’accès aux marchés reste la principale motivation d’implantation, plus que l’abaissement des coûts de production. Ce sont les sociétés A Raymond SARL, Groupe Go Sport et SDEM Entreprises qui emploient le plus de personnes à l’international, avec respectivement 1 816, 740 et 365 salariés.

“L’international représente un relais de croissance pour notre groupe.  Nous ouvrons de nouveaux territoires lorsque nous arrivons à saturation des marchés existants. Les entreprises ont aussi besoin de se développer pour répondre à une dynamique interne. Exporter nos savoir-faire sur de nouveaux territoires permet, dans la grande distribution, de proposer des évolutions de carrière aux collaborateurs de l’entreprise, car le développement à l’international suppose des moyens humains autant que financiers. Nous avons choisi deux territoires, dont la Belgique, considérée comme le prolongement naturel de la France. Le déploiement en Pologne fait suite aux choix d’implantation de notre maison mère, Rallye-Casino. Il y a ici beaucoup à faire. C’est un pays de 40 millions d’habitants ouvert à la grande distribution. Nous y sommes leaders, avec 20 magasins. Nous projetons de nous implanter dans un nouveau pays européen, mais cela se prépare. Nous avons déjà opéré de profondes transformations au sein de Groupe Go Sport depuis deux ans. Les équipes dirigeantes ont changé. Nous voulons reprendre notre deuxième position, la place que nous n’aurions pas dû perdre. Nous assurerons d’autant mieux notre développement à l’international que nous serons forts dans notre pays d’origine.”

 

Pages réalisées par Élisabeth Ballery, Séverine Cattiaux et Isabelle Doucet-Sardin à partir de la Lettre de conjoncture n° 16 de la CCI de Grenoble (septembre 2006). Prochain rendez-vous de Conjoncture : mars 2007.
Enquête réalisée du 28 août au 8 septembre 2006 par la Chambre de commerce et d’industrie de Grenoble auprès de 20 organisations professionnelles et de 150 chefs d’entreprise (industrie, commerce, services) de la région grenobloise.



Jean-Paul Giraud, président de Groupe Go Sport
Activité : distribution d’articles de sport
Effectif : 5 500 salariés, dont 740 à l’étranger
CA 2005 : 864,5 M€

(Photo F. Ardito)


Information

Editor :

Rédactrice

Date of the publication :


Published


Themes :