Mécanique - MPG usine fort

Depuis 1998, l’entreprise de mécanique de précision n’a cessé de réaliser des investissements qui lui ont permis de développer ses marchés.
En douze ans, MPG s’est bâtie une identité forte, menant une politique d’investissements qui lui a permis de se diversifier et d’être ainsi plus solide face aux revers de conjoncture. L’entreprise, qui emploie onze salariés, réalise de l’usinage en série ou à l’unité, ou encore des sous-ensembles. Elle est capable de concevoir un projet complet à partir d’un cahier des charges. Ce savoir-faire lui a permis de toucher plusieurs secteurs d’activités, et la récente perte de parts de marché dans l’automobile a été compensée par la microélectronique, le médical et l’alimentaire. Son chiffre d’affaires de 850 k€ en 2008 enregistre un recul mesuré de 10 % en 2009. “La société est constituée d’une bonne équipe de professionnels et nous avons décidé de passer la crise ensemble”, affirme Yann Gondrand, en charge du marketing dans l’entreprise créée par son père, Joël Gondrand.

Croissance continue
En 2008, la société emménageait dans des locaux neufs à Grenoble Air Parc, à Saint-Étienne-de-Saint-Geoirs. Elle abrite un parc machines constitué de centres d’usinages, de machines à érosion à fil, de tours numériques, ainsi qu’un bureau d’études. Pour améliorer ses performances, MPG vient d’investir dans un nouveau centre d’usinage et a changé sa programmation logicielle. En 2011, l’entreprise a prévu d’acquérir le terrain contigu pour s’agrandir. Elle s’est engagée dans une démarche ISO 9001 et compte attaquer les marchés à l’export.
I. Doucet-Sardin


Yann Gondrand, en charge du marketing, à gauche, et Joël Gondrand, gérant de MPG, à droite.
© F. Ardito




       

Information

Editor :

Rédactrice

Date of the publication :


Published


Themes :