Conjoncture en Rhône-Alpes : Regain d'activité

Selon les chefs d’entreprise interrogés par la Banque de France, l’activité industrielle a rebondi en mai. Le taux d’utilisation des capacités de production se situe au-dessus de sa moyenne de longue période. Le courant de commandes nouvelles s’est renforcé, et les carnets de commandes sont jugés supérieurs à leur niveau normal. Les stocks de produits finis sont proches de leur niveau désiré. Quant aux prix des produits finis et des matières premières, ils ont continué d’augmenter. Les effectifs ont peu varié. Les prévisions d’activité pour les prochains mois restent bien orientées, sauf dans le secteur de l’automobile. Pour les biens intermédiaires, la production s’est inscrite en nette augmentation. La demande a enregistré une sensible hausse tant en France qu’à l’étranger, et les carnets de commandes demeurent dans l’ensemble bien pourvus. Dans le secteur des biens d’équipement, les carnets, déjà bien garnis, se sont encore étoffés sous l’effet de la progression de la demande intérieure et étrangère. Dans le secteur des services marchands, l’activité, appréciée en données brutes, a continué de progresser en mai à un rythme soutenu. Sur un an, le volume d’affaires s’inscrit en nette hausse. Les prévisions restent favorablement orientées : à court terme, la demande, l’activité et les effectifs devraient progresser dans la quasi-totalité des secteurs couverts. Les prix pourraient légèrement augmenter au cours des tout prochains mois.Pour le commerce de détail, l’activité commerciale, qui s’est légèrement accrue en mai, s’inscrit en nette progression en glissement annuel. Le courant d’affaires a davantage progressé dans le petit commerce indépendant (+ 2,1 %) que dans la grande distribution généraliste (+ 0,4 %). 

D’après l’enquête mensuelle de conjoncture de la Banque de France de juin 2006.

 


       

Information

Editor :

Rédactrice

Date of the publication :


Published


Themes :