CIC Lyonnaise de Banque, serein face à la crise, poursuit le développement de son réseau.

Les tensions sur les marchés financiers, conjuguées aux incertitudes sur la croissance économique, rendent les perspectives particulièrement difficiles. Le groupe CIC, à travers CIC Lyonnaise de Banque sur le quart Sud-Est de la France, poursuivra néanmoins ses objectifs en terme de développement commercial. Il bénéficie à cet effet de la solidité financière de son actionnaire le groupe CM-CIC.

 


Le semestre a été marqué par une activité commerciale qui est restée soutenue.

La priorité donnée au développement a notamment permis :

  1. La conquête de 52 000 nouveaux clients sur le semestre (particuliers, professionnels et entreprises), portant le nombre total de clients à 857 300 au 30 juin 2008 (+4,3%).
  1. Une hausse de l’encours des crédits à la clientèle de +13,5% (20 217 millions d’euros) dont +17,7% sur l’habitat (11 102 millions d’euros), +11,9% sur les crédits consommation (889 millions d’euros) et +10,7% sur les crédits d’investissement (5 337 millions d’euros).
  1. Une progression des encours de dépôts de 12,0% (10 532 millions d’euros)
  1. Une progression des activités d’assurance de 17% de nouveaux contrats IARD.

L’ensemble des commissions est en hausse de +9,1%.

Au cours du 1er semestre, CIC Lyonnaise de Banque a poursuivi sa stratégie de modernisation, d’amélioration et d’extension de son réseau, sur les 3 marchés des particuliers, des professionnels et des entreprises. Ainsi 10 nouvelles agences ont été ouvertes et 9 supplémentaires le seront d’ici la fin de l’année. Parallèlement, 17 transferts et rénovations d’agence ont été menés à terme et 16 supplémentaires le seront sur le second semestre.

Résultats financiers consolidés : progression de la banque de détail

Le PNB de la banque de détail ressort à 317,5 M€ en progression de 5,4% par rapport au 30 juin 2007, date à laquelle a commencé la crise financière.

Le résultat courant avant impôts est en progression de 15% à 74,7 M€.

Le PNB du capital développement s’établit à un haut niveau de 31,0 M€. Il est impacté, cependant, par la baisse des marchés financiers, générant une baisse conjoncturelle de valorisation en mark to market du portefeuille de participations cotées.

Le PNB de la banque privée (21,8 M€) est en hausse de 30% notamment du fait des croissances externes réalisées en 2007.

Les frais de fonctionnement s’élèvent à 250,9 millions d’euros au 30 juin 2008, en hausse de 3,6% par rapport à juin 2007.

Le coût du risque se situe à 16,5 millions d’euros contre 13,9 millions d’euros au premier semestre 2007. Le coût du risque annualisé reste bas à 0,10% des encours contre 0,15% un an plus tôt.

Les créances douteuses et contentieuses de la banque de détail sont couvertes à hauteur de 62,2% par des provisions.

Le résultat net global s’établit à 83,2 Millions d’euros. Le rendement annualisé des fonds propres est proche de 20%.

 

Contact Presse : Marie JOUFFRAIX 06 24 60 36 88 – [email protected] 

 

Information

Editor :

Administration de Grenoble Ecobiz

Date of the publication :


Published


Themes :