Conjoncture en Rhône-Alpes : Tous les indicateurs orientés à la hausse

Selon les chefs d’entreprise interrogés par la Banque de France, l’activité industrielle a continué de progresser en mars à un rythme un peu plus modéré qu’en février. Le taux d’utilisation des capacités de production est resté stable et se situe à un niveau élevé au-dessus de sa moyenne de longue période. Le courant de commandes nouvelles est en hausse. Les carnets de commandes restent jugés nettement supérieurs à la normale. Les stocks de produits finis sont conformes au niveau désiré. Les prix des produits finis et des matières premières ont légèrement augmenté, et les effectifs se sont un peu accrus. Les perspectives d’activité pour les prochains mois restent orientées à la hausse dans tous les secteurs, sauf dans l’automobile.
Pour les services marchands, la croissance de l’activité s’est poursuivie en mars à un rythme soutenu, comparable à celui des mois précédents. La demande s’est maintenue sur le même rythme de progression en raison, notamment, du dynamisme de sa composante extérieure. Les prix ressortent en hausse un peu plus sensible, ainsi que les effectifs. Les prévisions à court terme restent favorablement orientées, tant pour l’activité que pour la demande.
L’activité commerciale a quant à elle progressé en mars et apparaît en hausse sensible en glissement annuel. Par rapport à mars 2006, période qui comportait le même nombre de jours ouvrables et un samedi de moins, le courant d’affaires du commerce de détail a augmenté de 5,8 % (après + 2,5 % en février 2007 par rapport à février 2006). La hausse des ventes a été plus sensible dans les denrées alimentaires (+ 2,5 %) que dans les produits industriels (+ 0,6 %). Selon l’indicateur synthétique mensuel d’activité (ISMA), le produit intérieur brut au niveau national progresserait de 0,8 % au premier trimestre 2007 (estimation inchangée).

Information

Editor :

Rédactrice

Date of the publication :


Published


Themes :