Un premier semestre favorable pour l’économie grenobloise

La tendance est au frémissement, note le bilan de conjoncture du premier semestre réalisé par le service Information économique de la CCI de Grenoble. Le climat fait apparaître plusieurs indicateurs au vert : nombre record de créations d’entreprises, recul des difficultés et des défaillances, raffermissement de l’activité internationale, carnets de commandes plus étoffés… 43 % des dirigeants interrogés relèvent une amélioration de la situation de leur entreprise, et autant évoquent une stabilité sur les six premiers mois de l’année. Le bilan reste plus contrasté d’un secteur à l’autre. La banque et le BTP ont connu une activité soutenue, les industries métallurgiques, électriques et connexes affichent une amélioration, et l’immobilier maintient son dynamisme. En revanche, les secteurs de l’automobile, de la chimie et de la restauration accusent une dégradation de leurs résultats. Les dirigeants sont en septembre plutôt moins optimistes qu’en janvier sur la vigueur de la reprise. Ils n’en sont pas pour autant pessimistes, 41 % des chefs d’entreprise interrogés pensant maintenir leur situation en fin d’année. 52 % des dirigeants anticipent un maintien de leur chiffre d’affaires, 65 % d’entre eux une stabilité de leur situation financière, 74 % un équilibre des investissements. Seul point noir : la situation du marché de l’emploi, malgré l’amélioration de la conjoncture internationale et des investissements en hausse. Tout au plus peut-on relever une stabilisation du chômage, voire une hausse modérée en Isère, une évolution conforme à la tendance nationale.

 

Richard Gonzalez

Information

Editor :

Administrateur général de la plateforme

Date of the publication :


Published


Themes :