En 2006, L’Isère est le 11ème département exportateur français

L’Isère s’affiche parmi les départements français les plus performants en matière d’échanges extérieurs : 11e rang national pour l’export avec 9,6 milliards d’euros de biens vendus (en progression de 12 % par rapport à 2005) et 19e rang pour l’import avec près de 8 milliards d’euros de biens achetés en 2006 (+ 12,4 % par rapport à 2005).

Dans un contexte français marqué par un déficit record du solde commercial français, le bilan 2006 du commerce extérieur isérois est très positif.

 

Les exportations ont franchi un record absolu jamais atteint avec 9,6 milliards d’euros, en hausse de 12,1 % par rapport à 2005.

Concernant les importations iséroises, celles-ci s’élèvent à 7,9 milliards d’euros, soit une progression de 12,4 % des biens achetés par rapport à fin 2005. Contrairement au plan national, le solde commercial isérois est fortement excédentaire avec 1,7 milliards d’euros, soit une augmentation de plus de 10 % par rapport à fin 2005.

 

Les échanges sont en progression avec toutes les zones économiques et nos principaux pays partenaires (Allemagne, Italie, Chine, Etats-Unis), à l’import comme à l’export. En matière de secteurs d’activité, les biens d’équipement comme les biens intermédiaires sont en hausse d’une année sur l’autre. Plus particulièrement, l’évolution annuelle est favorable aux exportations de matériel électrique, machines d’usage spécifique, produits de la chimie organique et de la parachimie, composants électroniques. La vente et l’achat de matériel informatique sont en repli sur un an en Isère. A noter que les importations de biens de consommation ont augmenté de + 20 % en un an en Isère.

 

Comparaison régionale :

En Rhône-Alpes, les résultats du commerce extérieur s’inscrivent dans une tendance positive en 2006. Les exportations s’élèvent à 43 milliards d’euros (+ 9,9 %), et les importations atteignent 36 milliards d’euros (+ 9,2 %). Tous les départements de Rhône-Alpes voient leurs échanges augmenter de manière plus ou moins prononcée, la Drôme étant le département le moins dynamique en 2006.

 

Pour en savoir + : consulter le tableau de bord mensuel

 

(Sources : « La conjoncture en région grenobloise », Observatoire Economique de la Cci de Grenoble,  février-mars 2007, 3 p. et Douanes, données provisoires 2006.)

Information

Editor :

Administration de Grenoble Ecobiz

Date of the publication :


Published


Themes :