Comima, stagiaire aujourd’hui, collaborateur demain

La société COMIMA sous sa forme actuelle existe depuis 1991. A l'époque, Gilbert Pipaz était directeur de banque, et le besoin de ne plus changer de lieu de travail tous les trois ans lui a fait opter pour la reprise d'une entreprise dans l'imprimerie sur Vienne.

Depuis et après quelques difficultés dues à la conjoncture, la société s'est restructurée. Elle s'est recentrée sur le métier de créateur et concepteur pré-presse d'ouvrages tels que plaquettes, brochures, livres... Elle assure le façonnage en interne.

Le travail préparé, COMIMA fait réaliser les travaux d'imprimerie pure par un partenaire régional. Une collaboration qui satisfait les deux sociétés, l'une en augmentant l'occupation de son parc machines rentabilisant ainsi de lourds investissements, l'autre en gardant l'aspect création du métier.

 

Sa clientèle, pour une grande part, sont les administrations (mairies, établissements scolaires…)  puis viennent les entreprises du secteur privé et les associations.

 

Mais COMIMA, c'est aussi une entreprise où le dirigeant a choisi de s'impliquer dans l'accompagnement des étudiants vers le monde du travail. Quand un étudiant ou un lycéen est en démarche de stage, ce n'est qu'auprès d'un stagiaire motivé que Gilbert Pipaz acceptera de transmettre son savoir et de l'initier à la culture d'entreprise.

Les mots clés pour le stagiaire, entre autres, sont : la motivation pour apprendre et l’investissement personnel. Ce sont ces deux éléments qui lui permettront d'acquérir une certaine autonomie valorisante au terme de son stage tout en restant sous la

 

directive de son tuteur.

Accueillir un stagiaire peut être également un excellent moyen de tester un futur collaborateur en le formant aux techniques de l'entreprise. Pour cela les équipements informatiques et PAO doivent être suffisants afin que le stagiaire puisse acquérir de nouvelles compétences et être ainsi performant.

 

Actuellement, la société COMIMA accueille deux stagiaires, avec des niveaux différents en infographie.

En plus du coût que la démarche entraîne, c'est également pour le chef d'entreprise, une prise de conscience sur sa propre capacité à transmettre son savoir, à être un tuteur pédagogue en réussissant à communiquer le goût du travail bien fait.

Comme le dit Gilbert Pipaz, la présence de stagiaire dans son entreprise, l’oblige à être à l'écoute et à actualiser ses connaissances en permanence. Cela représente un fabuleux enrichissement mutuel.

 

(Source : Nord Isère Economie, magazine de la CCI Nord Isère, N° 53, Décembre 2005)

Information

Editor :

Administrateur général de la plateforme

Date of the publication :


Published


Themes :