Entreprises rhônalpines , des résultats 2006 soutenus et une orientation 2007 favorable

La Banque de France Rhône-Alpes vient de rendre publique son analyse annuelle réalisée à partir de son enquête de conjoncture « Tendances régionales » qui dresse le bilan 2006 et les perspectives 2007 de l’activité des entreprises de la région Rhône-Alpes.

Cette étude porte sur l’industrie, le bâtiment et les travaux publics, le commerce de gros et les services marchands aux entreprises élaborée à partir d’un échantillon de près de 3 000 entreprises. Le raffermissement de la conjoncture et l’accroissement des investissements sont notables sur l’ensemble des secteurs économiques régionaux.

 

Le bilan 2006 :

 

Après deux années de croissance modérée, l’industrie a connu une progression des chiffres d’affaires de plus grande

ampleur qu’en 2005 (+6,7%), toujours soutenue par le dynamisme des exportations. Néanmoins, des disparités subsistent entre les secteurs. Ce sont les industries des biens d’équipement qui ont enregistré les meilleures performances, notamment à l’étranger. Si l’activité des industries des biens intermédiaires -fortement représentées en Région- s’est à nouveau inscrite sur une pente ascendante après deux années sans relief, certains segments, en particulier ceux liés au secteur automobile, ont connu quelques difficultés.

 

Concernant l’origine géographique de la demande, le marché domestique a été plus porteur que l’année précédente ;

le courant d’affaires à l’étranger, déjà bien orienté, s’est amplifié.

 

Après une stagnation en 2004 et une faible hausse en 2005, les investissements ont à nouveau augmenté à la faveur

de conditions de financement favorables.

 

Ces évolutions se sont réalisées dans un contexte de renchérissement des matières premières, difficilement répercuté

sur les prix de vente. Toutefois, un recul du cours du pétrole a été noté depuis la fin du troisième trimestre.

 

L’érosion des effectifs s’est ralentie par rapport à 2005 et des recrutements ont eu lieu dans certains secteurs. Par

ailleurs, le recours au personnel intérimaire a été plus sensible.

 

Dans la lignée des années précédentes, le développement de l’activité des services marchands aux entreprises s’est

encore accéléré, sous l’impulsion de l’ingénierie informatique et technique. Cette progression s’est accompagnée d’une

croissance de l’emploi.

 

Le secteur du bâtiment et des travaux publics a réalisé une nouvelle hausse de ses chiffres d’affaires et des effectifs

grâce à la bonne orientation de la construction de logements et des travaux d’infrastructure.

 

Le volume d’affaires du commerce de gros s’est accru surtout dans le négoce de biens d’équipement.

 

Les perspectives 2007 :

 

Pour l’année 2007, les chefs d’entreprises tablent dans l’ensemble sur la poursuite des tendances favorables dans l’industrie, notamment l’engagement de programmes d’investissement. Seul l’emploi reste en léger retrait.

 

Pour les autres secteurs de l’économie régionale, la croissance de l’activité devrait également perdurer, permettant des recrutements.

 

Toutefois, les risques d’un nouveau renchérissement du pétrole et de perturbations résultant des déséquilibres mondiaux subsistent et pourraient quelque peu atténuer ces bonnes perspectives.

 

Pour en savoir + : site web de la Banque de France

 

(Source : « Les entreprises en Rhône-Alpes, bilan 2006 et perspectives 2007 », Banque de France Rhône-Alpes, Direction des Affaires régionales, 6 février 2007, 8 p.)

Information

Editor :

Administration de Grenoble Ecobiz

Date of the publication :


Published


Themes :