You are here:  Navigation > Public space > Notre offre > News
 

Ferrari Covoiturage & Co

Fabricant de Textiles à Usage Techniques, la société Ferrari s’engage activement en faveur du développement durable. Certifiée ISO 14001 et organisant elle-même le recyclage de ses produits, la société est également à l’initiative d’une action originale de covoiturage.

Créée en 1973 par Serge Ferrari, l’entreprise du même nom est aujourd’hui codirigée par ses deux fils, Romain et Sébastien. Spécialisée dans la fabrication de membranes en textiles techniques, la société produit des bâches de camions, pour des structures modulables, des couvertures de stades ou encore des stores solaires. Avec deux sites de production, à Saint-Jean-de-Soudain et en Suisse, la société familiale a réalisé en 2007 un chiffre d’affaires de 143 millions d’euros, dont 73% de ses ventes à l’export. Ferrari place la qualité et l’innovation au cœur de son offre, mettant tous les moyens en œuvre pour améliorer la qualité et l’excellence de ses produits ou pour mettre au point de nouveaux procédés. Cet effort s’accompagne chez Ferrari d’un engagement en faveur du développement durable. "Pour remplacer les composants chimiques de certains produits, nous avons par exemple mis au point de nouveaux textiles naturels à base de chanvre, relate Romain Ferrari, directeur du Développement durable. De plus, nous avons été parmi les premiers à mettre en place en 2001, une installation de retraitement des rejets atmosphériques. La société est par ailleurs certifiée ISO 14001 depuis novembre 2003. Et puis, en 2003, Ferrari a créé une unité de recyclage de ses produits." Parallèlement, dans l’objectif de diminuer les émissions de gaz à effet de serre de la société, Romain Ferrari a lancé en 2007 une réflexion sur le covoiturage.

 

Des mesures incitatives

"Le site de Saint-Jean-de-Soudain emploie 324 salariés répartis sur 4 bâtiments, précise Nadine Sauvebelle, Assistante Ressources Humaines. Représentant en moyenne entre 10 et 25 kilomètres, les trajets quotidiens de nos salariés représentent un véritable enjeu environnemental et économique." En juin 2007, Ferrari lance un questionnaire auprès de tous ses salariés sur la nature de leurs trajets, leurs kilométrages, leurs horaires et leur perception du covoiturage. Le questionnaire propose parallèlement toute une série de mesures incitatives pour favoriser le covoiturage : aide pour connaître les covoitureurs, places de parking, solutions d’urgence en cas d’empêchement de l’un d’eux, partage du coût des trajets, informations sur la responsabilité juridique, bons d’achat, etc. "Sur 180 réponses, les salariés ont surtout mis en avant le besoin d’aide pour trouver des partenaires de covoiturage, poursuit Romain Ferrari. Nous avons donc créé un site Internet pour permettre aux salariés intéressés par le système d’entrer en relation." Avec l’aide d’une entreprise spécialisée, Ferrari a mis au point une carte géographique représentant le domicile et les coordonnées de tous les collaborateurs qui souhaitaient s’inscrire. "Aujourd’hui, nous comptons une quarantaine d’inscrits, mais ce chiffre n’est pas représentatif de la réalité car nombreux sont les covoitureurs qui ne se sont pas inscrits sur le site, soit parce qu’ils covoituraient avant, soit parce qu’ils se sont greffés sur des équipes existantes."

Aujourd’hui, fort de l’engouement de ses salariés pour ce système, Ferrari réfléchit à ouvrir son site internet aux autres entreprises de la zone industrielle pour multiplier les chances de covoiturer.
Pour en savoir plus sur l'entreprise : www.ferrari-textiles.com

Information

Editor :

Administrateur général de la plateforme

Date of the publication :


Published


Themes :