[ LES CLUBS ECOBIZ ]

ecblank      


COMMERCE

        


COMMERCIAL, MARKETING

& COMMUNICATION

       
ENTREPRENEURIAT JEUNES ENTREPRISES INNOVANTES
& START UP

       
PERFORMANCE INDUSTRIELLE
       
RH, MANAGEMENT & STRATÉGIE
       
TOURISME & MONTAGNE
CLUB EURO ALPIN
       


INTERNATIONAL
(
réservé aux adhérents Grex)

        ____________________________
       


[ TOUS LES CLUBS ]

[ REJOIGNEZ LE RÉSEAU ]

 



  clubpartenaires


offreemploi

 

 

 

 

L'IA aide Soitec à détecter les défauts de production

Depuis le début de l’année, Soitec s’appuie sur l’intelligence artificielle pour détecter en automatique les défauts de production de ses plaques de silicium sur isolant. Une expérience concluante qui encourage le fabricant français de substrats électroniques à étendre la technologie à d’autres étapes du process.

___________________________________________________________________

Soitec fabrique les plaques de silicium sur isolant de 300 mm dédiées aux composants radiofréquences, numériques, photoniques ou d'imagerie tout en comptant 1 450 personnes dans le monde dont 1 250 en France et affiche un chiffre d’affaires de 444 millions d’euros sur son dernier exercice fiscal clos en mars 2019. La société utilise l’IA dans son usine Bernin II, près de Grenoble, pour la détection automatique des défauts. 

« La détection des défauts constitue une opération importante, affirme Laurent Maumet, directeur digital, data et qualité. Elle évite de se trouver avec des produits défectueux en fin de process de fabrication. Au départ, l’opération était manuelle. On prenait une photo infrarouge de la plaque et on regardait à l’œil si elle comportait une tâche grisâtre ou des pixels blancs. (...) Nous arrivons à un taux d’erreur de détection de seulement 0,2% (...) C’est mieux que l’ancien système automatique à règles qui en était à quelques pourcents. Cela nous ouvre des perspectives pour l’utilisation de l’IA à base de traitement d’image dans d’autres étapes du process, comme le packaging final.»

Un investissement de quelques 10 000 euros
Le système a nécessité un investissement de développement modeste de quelques dizaines de milliers d’euros et entraine un coût d’exploitation annuel de même ordre de grandeur.

Source : article en ligne

Soitec 

Informations

Rédacteur :

Rédactrice news locales Ecobiz

Publié le


Thèmes :