You are here:  Navigation > Public space > News
 

Siemens : lumière sur les sous-stations mobiles

C'est à Grenoble que le groupe Siemens a installé son centre de compétences mondial dédié aux « sous-stations mobiles », des installations qui doivent faciliter l'accès à l'électricité quel que soit l'environnement et parer aux coupures de courant.

_____________________________________________________________________

François Disson, responsable technique sur l'activité station mobile, explique. « Notre cœur de métier c'est le transport et la distribution d'électricité. Entre les deux étapes nous fabriquons des postes électriques qui baissent la puissance, car on ne peut pas envoyer du 75 kV, 200 kV ou 400 kV chez les clients. » Ces postes électrique, (que Siemens fabrique surtout pour l'étranger, RTE disposant de sa propre capacité de fabrication), sont de deux types : isolés par le gaz (FS6), une solution très coûteuse mais qui permet de réduire fortement l'ancrage au sol, ou isolés par l'air, avec des installations de plusieurs hectares, très longues à installer (18 mois en moyenne).

« Si nous travaillons un peu en France, nos clients sont principalement à l'étranger et dans des pays émergeants où les conditions sont difficiles, soit parce que politiquement le terrain n'est pas stable, soit parce que nous sommes là où la terre ne vaut pas grand-chose, donc sur des tas de cailloux ou des déserts. Nous voulions trouver une solution alternative pour que nos équipes grenobloises restent le moins longtemps possible dans ces endroits compliqués. »

Cette année, sur un chiffre d'affaires de 100 000 M€ (pour Siemens Grenoble), 25 % étaient liés à ces sous-stations, contre moins de 10 % en 2013.

Source : article en ligne

Information

Editor :

Rédactrice news locales Ecobiz

Published


Themes :