Grenoble Ecobiz

La politique touristique de la Région Auvergne-Rhône-Alpes en Isère

Le 08 novembre dernier, Nicolas Daragon, Vice-président Tourisme et Thermalisme à la Région Auvergne-Rhône-Alpes est venu à Grenoble faire le bilan à mi-mandat de la politique touristique de la Région.

Vous trouverez ci-dessous le résumé, ainsi qu'en ressource complémentaire le support de la présentation (avec les chiffres!).

 

Thermalisme

L’objectif est de basculer le secteur sur du thermalisme de bien-être, dont le potentiel de fréquentation et de diffusion de richesse sur le territoire est plus important. 15 stations étaient lauréates dont 12 avaient déjà un investissement prêt et 3 ont bénéficié d’un accompagnement pour monter leur projet.

Sur l’Isère Uriage bénéficie d’une aide pour la réhabilitation des ailes de soins, la refonte du Spa thermal et la rénovation du Grand Hôtel, ainsi que pour la requalification de l’allée commerciale.

Les thermes d’Allevard seront soutenus pour la rénovation de l’établissement, la création d’un spa Thermal et l’aménagement de locaux complémentaire.

 

Itinérance

En Isère ont été retenus l’itinéraire St Jacques de Compostelle Genève – Le Puy via Gebennensis ; sur le pas des Huguenots ; les petites routes du soleil ; chemins du Soleil à VTT

La ViaRhôna et la Véloroute Voie Verte V62/V63 bénéficient d’une aide ainsi que la halte fluviale de Vienne pour son extension.

Concernant les véloroutes, la Région s’est concentrée sur les grands axes structurants, praticables par tous et constituant un produit touristique pouvant être vendu à l’international. Les réseaux secondaires (V64 reliant Grenoble à Marseille et passant à Eybens) seront plutôt du ressort des départements.

Pour l’itinérance équestre, un financement peut être donné aux clubs pour l’achat d’élévateurs

 

Montagne 4 saisons

La volonté de la Région est d’attirer les touristes en montagne toute l’année. 14 millions d’euros sont à engager d’ici 2020 pour mettre en place des activités 4 saisons. 

Les territoires accompagnés en Isère sont la Chartreuse, l’Oisans, Belledonne, le Vercors et la Matheysine.

 

Pleine nature

Le Pays Voironnais a été retenu comme territoire d’excellence pleine nature et est accompagné pour sa promotion.

 

Gastronomie et Oenotourisme

60 000 emplois sur la Région. 14 projets ont été retenus pour 542 000€ d’engagés.

  • Soutien pour les accueils sur des sites de production et quelques évènements liés à la gastronomie et l’œnotourisme.
  • Autre projet dominant, la vallée de la gastronomie allant de Dijon à Marseille. Le but est d’avoir des points vitrine sur la vallée du Rhône pour encourager les visiteurs à s’arrêter et découvrir les territoires.

Pour cela il faut fédérer les acteurs, dynamiser l’attractivité en 360, renouveler l’offre gourmande pour répondre aux aspirations des visiteurs et renforcer l’envergure internationale de l’offre. Le plan d’action sera présenté en juin 2019, à l’occasion de l’ouverture des cités gastronomiques.

 

Pas de séjour sans hébergement.

La Région a soutenu 328 projets sur l’hébergement collectif, les refuges, l’hôtellerie, les campings et les hébergements hybrides avec une volonté d’alléger la « paperasse » pour les demandes.

En Isère 31 projets ont bénéficié d’une aide, dont ZeCamp (10% du projet), le MOOD’z (Pont-Evêque) et le camping le Coin tranquille aux Adrets.

 

Sites touristiques emblématiques.

Ces sites ont été identifiés comme contribuant au rayonnement des territoires. Certains bénéficieront d’aides pour des projets de repositionnement, de restructuration pour une offre renouvelée. Tous bénéficieront d’un soutien pour la communication et la promotion.

En Isère :

  • Le petit train de La Mure (soutient de 2 millions d’euros ainsi que d’une campagne de communication).
  • Les caves de Chartreuses (soutient pour des projets de repositionnement et de reconstruction)
  • Le téléphérique de la Bastille (pas de demande d’investissement faite, donc seront financés uniquement sur la communication).

Une stratégie de communication est prévue

Témoignage Nicolas Diedrich- Caves de la Chartreuse.

L’impact de l’investissement sur la promotion a pu être constaté pendant les vacances de la Toussaint avec un afflux de clientèle internationale. Il serait intéressant de voir le projet de vallée de la gastronomie. Reste la question de l’accessibilité touristique (restaurant – hébergements vides)

Informations

Rédacteur :

Animatrice du Club Ecobiz Tourisme et Assistante Ecobiz

Publié le


23 avril 2019 - 02:33 - URL: http://www.grenoble-ecobiz.biz/jcms/rec_777889/fr/la-politique-touristique-de-la-region-auvergne-rhone-alpes-en-isere

Powered by Jalios JCMS