You are here:  Navigation > Public space > News
 

20ème cérémonie des trophées de CCI Nord Isère - Trophée Transition numérique - FarmLeap Plateforme numérique pour le monde agricole

Accompagner les exploitations agricoles vers la transition numérique et leur donner des outils d’aide à l’exploitation est la raison d’être de la start-up FarmLeap. Créée par 3 hommes de conviction aux compétences complémentaires, FarmLeap se définit comme une plateforme numérique au service de la performance ; son ambition est de faciliter les échanges et la mise en réseaux, de stimuler et diffuser l’intelligence collective en agriculture.

L’offre de FarmLeap est simple : proposer aux exploitations céréalières un outil pour piloter et gérer leurs parcelles, grâce à la compilation des données saisies par les agriculteurs qui, une fois traitées et analysées, leur fournissent des clés de pilotage.

Partage et intelligence collective

FarmLeap a été créée en 2016 par Anaël Bibard, fils d’agriculteur, devenu conseiller en centre de gestion, Yannick Pages, spécialiste du marketing et Maxime Rigo, docteur en biologie et calé en codage. "Sur le modèle des Farmers business network existant aux États-Unis, nous avons mis au point une plateforme collaborative en ligne qui propose de créer de la valeur par l’échange, explique Maxime Rigo. Autrement dit, par le partage d’un certain nombre de données entre groupe d’agriculteurs".

La data est au cœur du système. Cela commence par la saisie des données par les agriculteurs sur leur exploitation. Puis les chiffres sont analysés et restitués, partagés soit à l’échelle d’un groupe géographique, soit avec des comparaisons avec d’autres régions. "Ainsi l’agriculteur dispose de comparaisons qui deviennent des aides à la décision, pour savoir par exemple pourquoi le rendement est meilleur sur telle ou telle variété, ou sur tel type de sol ou dans telle climatologie. Il peut ainsi mieux décider quoi semer et quand", précise Maxime Rigo.

Le co-farming

FarmLeap s’adresse aux exploitations au-delà de 80 hectares. "Les agriculteurs doivent déjà saisir un certain nombre de données pour leurs déclarations à la PAC (Politique Agricole Commune), donc autant aller plus loin dans l’exploitation de celles-ci, grâce à notre plateforme en ligne". Tout est assuré niveau confidentialité, puisque les saisies peuvent rester anonymes. "De toutes façons,  les cours sont mondiaux, donc il n’y a donc pas de concurrence entre les exploitants, souligne Anaël Bibard. Grâce à FarmLeap, ils peuvent bénéficier d’une intelligence collective et améliorer leurs rendements".

De plus, la start-up a créé un comité d’éthique, constitué de membres extérieurs et formalisé une charte qui précise les valeurs et les engagements que prennent ses associés. Elle souligne notamment sa garantie d’indépendance par rapport à toute organisation économique, syndicale ou politique, et son engagement d’écoute des besoins des agriculteurs et de proximité vis-à-vis d’eux.

De grands champs de développement

Ce service fonctionne par abonnement mensuel. Aujourd’hui, la plateforme est ouverte et déjà accessible. Les 3 associés espèrent déployer leur offre cette année, tout en s’intéressant déjà à des développements dans des pays voisins, moins organisés que l’agriculture française.

S’ils ont consacré beaucoup de temps et d’énergie à la mise au point de la plateforme numérique, ils ont également veillé à structurer leur entreprise. Lauréat 2017 du Réseau Entreprendre Isère, FarmLeap a également bénéficié d’un accompagnement stratégique de la part de la CCI Nord Isère et de ses réseaux, notamment BPI France.  Quand on sait que la traduction littérale de "leap" est "bond en avant", c’est tout ce qu’il faut souhaiter à cette dynamique start-up !

Information

Editor :


Author of the publication :


Title of the publication :


Date of the publication :


Published


Publication :


Business :


Themes :