adhesion accesAdherent100x100

Forum2017

Contact animatrice

VeroniqueDo

Véronique DO

04 76 28 27 80

Animatrice du Club Ecobiz Commerce

 

 

 

 

Accès adhérents

Effacer
Effacer

Centre-Ville En Mouvement demande un moratoire d'un an sur les extensions de surfaces commerciales

L'association Centre-ville En Mouvement a demandé au chef de l'Etat, jeudi 7 septembre, que la revitalisation des centres-villes doit déclarée "Grande cause nationale 2018". Parmi ses nombreuses propositions, elle avance l'idée d'un moratoire d'un an sur les extensions de surfaces commerciales. Elle préconise aussi un allègement des contraintes urbanistiques pour l'ancien et des incitations fiscales pour les investissements privés, afin d'enrayer le déclin de certains centres.

Un moratoire d'un an sur les extensions de surfaces commerciales hors des centres-villes. C'est l'une des idées fortes de l'association d'élus et de parlementaires Centre-ville En Mouvement pour enrayer le déclin rapide de certains centres. "C'est un sujet qui concerne tous les Français, a assuré Patrick Vignal, député de l'Hérault (LREM) et président de l'association, durant une conférence de presse organisée le 7 septembre 2017, il faut réparer le centre-ville mais surtout imaginer la ville du futur." Arrivée du digital, places de stationnement, rues piétonnes, fiscalité, prix des loyers, transports… Le problème est complexe et pour agir, l'association a d'ores et déjà demandé par courrier au président de la République et au Premier ministre de déclarer le centre-ville comme "Grande cause nationale 2018". L'attribution de ce label montrerait "toute l'attention que porte la France sur l'avenir de ses coeurs de villes et de ses quartiers tout en apportant des moyens financiers de la part de partenaires privés", peut-on lire dans ce courrier.

Beaucoup de villes moyennes sont des mouroirs après 19h...

 

En savoir plus : http://bit.ly/2eQSZmF

Informations

Rédacteur :

Animatrice du Club Ecobiz Commerce

Publié le


Thèmes :